Video

Y’a de quoi devenir dingue ou nihiliste devant la performance absurde qui prend toute la place par le bruit idiot d’exilés. J’aimerais plutôt marcher dans une tempête de neige et être seul dans une ville, comme si la ville m’appartenait. 

Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo